Sauter la navigation

Category Archives: Elevage

Voici les chiots de Victoire qui ont 15 jours depuis le jeudi 18 mars 2010
Publicités
Ultramarine a donné naissance à 12 chiots – 8 femelles et 4 mâles tous de couleur noire comme dans la portée de Victoire
Voici don Fanciful Lancelot, Fanciful Arthur, Fanciful Galahad et Fanciful Perceval pour les mâles
et Fanciful Guenièvre, Fanciful Morgane, Fanciful Viviane, Fanciful Ygraine, Fanciful Iseut, Fanciful Caelia, Fanciful Ygerne et Fanciful Elaine pour les femelles
 
Les chiots grossissent bien et sont en bonne santé.
Aujourd’hui nous avons cherché les noms pour tout ce petit monde
Fairy Night, Fairy Queen, Fairy Ballerina, Fairy Mermaid et Fairy Light pour les femelles.
Fairy Tale, Fairy Glitter, Fairy Dragonfly, Fairy Merlin, Fairy Snowflake, Fairy Spirit et Fairy Dancer pour les mâles
 
La pièce des chiots est chauffée à 27 ° C  avec une température de 30 ° C près de la caisse de mise bas.
 
 

 
Cette nuit Victoire a mis bas 12 chiots, 5 femelles et 7 mâles. Les chiots sont tous de couleur noire.
La mise bas a été longue elle a commencé à 19 h 50 pour se terminer à 6 h 35.
Toutes les chiennes n’ont pas la même façon de mettre bas, il y en a qui pousse s’acqueboute et les mises bas sont alors assez rapides : il y a peu d’interventions à faire alors il faut simplement surveiller qu’un chiot ne soit pas écrasé pendant la mise bas d’un autre chiot. Starlight, Marine et Candy sont des chiennes très actives pendant leur mise bas.
Victoire est une chienne qui montre de l’inertie utérine, il faut aller chercher les chiots dans les voies utérines, la soutenir en la médicamentant car plus la mise bas dure plus il y a de grands risques de perdre des chiots. Il faut donc l’assister beaucoup et il faut toute notre expérience longue d’éleveurs pour que cela ne se termine pas par une cascade de morts nés.
 
Vous comprendrez mes réticences quand un particulier me demande un étalon pour une saillie alors qu’il n’a jamais élevé et ne sait pas ce qu’est une portée et que son vétérinaire lui dit parce que sa chienne fait une grossesse nerveuse qu’il faut lui faire faire une portée. Faire naître une portée de chiots ce n’est pas faire naître une portée de lapins.
Et dans la nature dans les meutes de chiens, seule la femelle alpha , la femelle dominante a des chiots et une fois qu’elle a mis bas ce sont les autres femelles de la meute en grossesse nerveuse qui les allaitent.
La femelle dominante va à la chasse pendant ce temps là .
 
Voici des photos des chiots.  Nous n’avons pas quitté la chienne de toute la nuit : nous l’avons soutenue entre chaque chiot par des ampoules de calcium.
Nous avons entretenu les contractions par des procédés homéopathiques  et aussi par des piqûres d’ocytosine quand nous avons senti les chiots engagés dans les voies utérines mais encore éloignés de la sortie.
 
Ces photos ont été prises à 8 h ce matin, donc les chiots ont quelques heures ils sont sourds et aveugles et bien sûr tout blanc. Des pointes de couleur sont visibles sur certains dont les nez sont déjà bien pigmentés ou en bordure d’oreille ou sous l’oreille.
 
 
Nous avions eu confirmation à un mois par une échographie que Marine et Victoire étaient bien en gestation.
Aujourd’hui nous avons fait réaliser une radiographie, Marine attendrait une dizaine de chiots et Victoire une douzaine.
les chiots sont attendus début mars.
Candy Apple a donné naissance à 9 chiots 5 mâles et 4 femelles dont 3 femelles marron le 6 novembre 2009.
Les chiots seront disponibles début le le week end du premier janvier 2009
 
Notre championne internationale et de Belgique Toulouse von den Beverstedter Mulhen  fille de la championne d’Allemagne Polly Perkins de Puech Barrayre et du champion de Pologne, Norvége Allemagne Perdita’s Inside Information a été saillie le 30 octobre 2009 par Alabama Slammer of Duke’s Proud fils du champion de Suède Norvège Finlande et Pays Bas Spotnik’s Viking Victory et de Obviously Onyx of Duke’s Proud.
Les chiots devraient naître autour du 1 er janvier 2010 et être disponibles début mars 2010.

Il n’est pas né dans notre élevage mais chez Lucie Houot à la Croix Valmer (83). Nous le trouvons très beau. Il a actuellement quatre semaines et il est de couleur foie. Il est le fils de Dark Capuccino de la Tour de la Bastide dont la mère est la championne  Internationale et de Belgique Toulouse von den Beverstedter Mulhen et du champion International, Allemagne, Belgique, Pays Bas, Luxembourg, Buster of the Green Garden. Il a déjà un excellent poitrail pour son âge ainsi qu’une forte ossature. C’est un chiot qui a déjà beaucoup de substance. Renseignements sur le site http://zewineriz.chez-alice.fr/contact.htm

 

Comme nous l’avons dit plus bas dans le post sur les calculs urinaires et des réflexions sur l’élevage, quand nous avons décidé de commencer à nous lancer dans l’élevage du dalmatien, nous nous sommes documentés de tout ce qui s’écrivait en France en Angleterre et aux Etats-Unis sur le dalmatien, notamment sur les tares génétiques : surdité et dysplasie paraissaient les maux dont souffrait le dalmatien.

 Pour la dysplasie, en Europe une sélection est menée officiellement par les clubs de race en ALLEMAGNE, SUISSE, BELGIQUE, PAYS BAS, SUEDE, FINLANDE,  DANEMARK, NORVEGE.

La France ne prend pas en considération cette tare génétique qui est pourtant un vice rédhibitoire pouvant entraîner la résiliation de la vente. Il est possible de détecter une dysplasie de la hanche au moyen d’une radio.

Le club de race ne préconise pas à une radio systématique, et nous avons l’opinion inverse. Tous nos reproducteurs sont radiographiés par mesure de précaution.

La radio coûte sous anesthésie 68 euros, et la lecture de cette radio par le professeur Genevois de l’Ecole Vétérinaire de Lyon 25 euros soit pour la réalisation de ce test la somme de 93 euros.

 Nous avons pu constater que l’idée que les chiens de taille moyenne comme le dalmatien seraient  moins sujets à la dysplasie n’a pas de fondement. Des races comme l’épagneul breton, le griffon vendéen ( 41-51 cm) ont mis en place des programmes de dysplasie et ne parlons pas du club du Pointer ou du Setter qui sont des races cousines du dalmatien. Ainsi Les cockers, qui font de 38 à 40 cm au garrot peuvent aussi être atteints par la dysplasie, et du coude, et de la hanche. Les éleveurs qui sélectionnent des lignées AA depuis des générations, ne sont pas à l’abri d’avoir un chiot qui se révèle C ou D

 Nous maintenons notre position que tous les reproducteurs doivent être testés pour la dysplasie.

 

 

 

 

Nous venons de recevoir un test de dépistage de la mutation génétique responsable des taux d’acide urique chez le dalmatien provoquant des calculs d’urates dans cette race.

Il s’agit d’un goupillon qui doit être introduit dans la bouche du chien pour un prélèvement des muqueuses. Ce test a pour nom en anglais "Hyperuricosuria" et son coût est de 65 dollars. Il sera pratiqué sur nos reproducteurs California et Dark Angel de la Tour de la Bastide.

 

Nous recevons beaucoup de mails de personnes propriétaires de dalmatiens qui se plaignent de ce trouble chez leur animal. Rassurez vous aucun venant de notre élevage. Ce sont des dalmatiens achetés chez des particuliers issus d’une  portée qu’ils ont fait faire à leur chienne ocasionnellement.

Comme ils voient notre site internet, les propriétaires de ces chiens nous demandent ce qu’ils doivent faire et des renseignements sur ce trouble.

A ce jour nous n’avons jamais eu de cas chez nous. Mais nous avons décidé de prendre en compte cette possibilité. A la différence des particuliers qui ne font qu’une portée de temps en temps nous élevons des dalmatiens depuis plusieurs années avec un suivi sur plusieurs générations, nous arrivons à la 6e génération. Donc, nous savons les défauts que nous avons pu rencontrer dans nos portées et orienter notre sélection en conséquence. Notre souci est de produire des chiens en bonne santé pour le futur acquéreur avec un caractère facile. Si quelques champions naissent dans notre élevage, tant mieux, cela démontre que nos chiens sont bien dans le type du standard.

 

Il est né en 2008, 768 dalmatiens inscrits au LOF dont 23 % seulement ont été confirmés. La demande est clairement pour des dalmatiens de compagnie dont 1 sur 4 sera confirmé. Dans ces 23 %, combien iront en expositions et combien feront de la reproduction ?  Très peu, puisque actuellement tournent dans les expositions canines de 4 à 15 chiens et le plus souvent toujours les mêmes. A la nationale d’élevage il est inscrit environ 70 dalmatiens par an et souvent les mêmes d’une année à l’autre. Ces chiffres vous sont donnés pour avoir un ordre d’idée du peu de chiens destinés à la reproduction. Cette réflexion nous éloigne-t-il  du problème des calculs d’urates chez le dalmatien ? 

Pas tout à fait, car sélectionner une lignée sur les tares génétiques invalidantes dont une race est susceptible d’être porteuse permet de produire de beaux chiens en bonne santé ce que recherche tout acheteur d’un chien. Pas un chien avec lequel il doit aller chez le vétérinaire tous les quatre matins, en voyant son animal souffrir et dépérir.

 

Un autre exemple, nous a été donné cette semaine par notre pompiste qui élève des griffons vendéens.

Il nous a dit qu’il sélectionnait sur la dysplasie. A notre grand étonnement ces chiens qui toisent entre 46 et 51 cm au garrot seraient atteints de dysplasie dans certaines lignées et c’est un souci pour la race. Nous-mêmes testons nos reproducteurs pour la dysplasie et nous n’avons eu à ce jour qu’un seul dalmatien atteint d’une dysplasie légère à une hanche. Ainsi contrairement à ce qu’on peut entendre dire ici ou là, les grandes races ne seraient pas atteintes seules par la dysplasie.

 

Enfin les statistiques que l’on nous donne ici ou là me laisse perplexe. Prenons l’exemple de la couleur de robe marron qui est due à seul un gène récessif.   La couleur de robe est donc plus facilement transmissible qu’un caractère polygénique qui fait intervenir plusieurs gènes. Ainsi il est une règle qui dit que le mariage  de deux dalmatiens de couleur noire BB ( non porteur du marron) donnera toujours des chiots de couleur noire BB.  Le mariage de deux dalmatiens noirs porteurs du marron donc (Bb) donnera  75 % de noirs et 25 % de marron. C’est une proportion statistique non susceptible d’être vérifiée à chaque fois. Un quart sera de lignée pure noire, non porteur du marron (BB), la moitié sera noire porteur inapparent du caractère marron (Bb) et un quart sera marron (bb).

Nous avons fait deux mariages avec deux reproducteurs porteurs du marron et dans l’une nous avons eu trois chiots foie pas de noir, et dans une autre 4 noirs pas de marron. Donc prudence sur les statistiques qui sont de simples tendances, probabilités, mais sûrement pas des vérités mathématiques comme 1 + 1 = 2

 

Quand j’ai commencé l’élevage du dalmatien, une race qui me passionne, j’ai lu tout ce qui s’écrit et s’était écrit sur la race. J’ai recherché  les meilleures lignées. Je me suis interrogé sur les tares génétiques. Mais rien ne vaut l’expérience vécue d’année en année.  Je suis toujours à la recherche des dernières avancées de la génétique, du témoignage de l’expérience vécue par d’autres éleveurs ou bien les dernières études comportementales sur le chien, tout ce que je peux mettre en application dans mon élevage m’intéresse .

 

Il y a une quinzaine d’années, certains se focalisaient sur les dents. C’était facile à voir, il suffisait d’ouvrir la bouche du chien, et de compter les dents. Pas de radio, pas de test de dépistage couteux.

Un chien auquel il manquait des dents devait être rejeté de la reproduction.

L’anathème était jeté sur l’éleveur qui avait des manques de dents dans sa lignée. Les lignées anglaises étaient mises à l’index car seul l’articulé en ciseaux était regardé pas le manque de dents. Cela faisait l’objet de débâts houleux entre les uns et les autres.

 

Mon premier dalmatien Ibert avait un manque d’une P4.

Sa fille Pétunia avait un manque de deux P4 et à ma grande surprise ses dents sont tombées quand elle avait 15 mois pour l’une et 24 mois pour l’autre. Mais à un an, elle était dentition complète à sa confirmation.  Ses frères et soeurs de portée n’ont pas eu de manque de dents à ma connaissance.

 

Pour sa fille Starlight, donc petite fille d’Ibert, j’ai fait pratiquer une radio des dents à six mois, elle était dentition complète et le vétérinaire spécialiste de la dentition chez le chien m’a assuré que sa dentition était définitive et complète. A 15 mois, elle m’a perdu une P4. Ses autres frères et soeurs sont à ma connaissance dentition complète.

J’ai procédé à des recherches, verdict chute précoce de dents définitives. !!!

 

La championne Interrnationale Espagne Portugal Ultramarine de la Tour de la Bastide et le champion international Ultra Smart de la Tour de la Bastide fille et fils de Starlight sont dentition complète. Il en est de même de leurs frères et soeurs à ma connaissance.

California fille d’Ultramarine Starlight est dentition complète elle aura 24 mois en mars. Je n’ai pas connaissance de manque de dents dans cette combinaison génétique.

 

Le patrimoine génétique et son hérédité est un phénomène complexe qui n’a pas livré tous ses secrets. A l’éleveur au fil des générations qu’il fait naître chez lui d’essayer d’y voir clair . Il y a une marge entre l’ordre génétique et son exécution. On peut avoir des géniteurs complets au niveau des dents qui reproduiront des manques de dents et des portées avec dentition complète alors que l’un des géniteurs a un manque de dents.

Les dents c’est quelque chose de plus concret et visible que certaines tares génétiques, mais le phénomène est le même pour toutes tares génétiques comme pour la dysplasie ou la surdité ou encore le mégaoesophage.

 

Il faut parler d’expressivité du caractère pour qualifier le degré auquel il s’exprimera en pratique. L’expressivité d’un caractère, d’une tare n’est pas quelque chose qui s’exprime avec une certitude mathématique, absolue. Tout éleveur qui a de l’expérience dans une race en devient rapidement conscient et il procède avec les aléas de cette expressivité tant pour les caractères morphologiques que pour les tares génétiques, notre seul objectif étant  la bonne santé de nos reproducteurs et de leur descendance.