Sauter la navigation

Monthly Archives: juillet 2011

La période d’installation de l’oeuf (ovule fécondé) dans l’utérus de la mère s’appelle la nidation.Si chez l’homme, la nidation de l’oeuf commence le 7 ème jour, l’utérus se prépare dès la libération de l’ovule. Pendant 6 jour l’oeuf descend vers l’utérus puis flotte dans celui-ci à la recherche du meilleur emplacement pour sa nidation, « l’installation » de l’oeuf fécondé dans l’utérus.
Chez le chien il faut 15 jours pour que la nidation arrive à son terme.L’ovule fécondé doit s’enfoncer profondément dans l’utérus.Lorsque la muqueuse de l’utérus a accepté la nidation, une fine couche de peau se forme autour de l’embryon qui est alors solidement accroché à l’utérus de la mère. Même pendant la nidation, le sang de la mère et le sang de l’oeuf ne se mélangent jamais.

Comme Ultramarine a été saillie le 12 juillet 2011, la nidation s’est achevée le 27 juillet. Mais cette nidation est invisible extérieurement.

Voici quelques photos d’Ultramarine aujourd’hui dans le jardin, elle passe sous les thuyas pour que les branches basses lui caressent le dos. et n’oubliez pas le site de la portée pour la présentation des parents, le pedigree des futurs chiots et des photos de la portée précédente.

http://www.mes-dalmatiens.com/dalmatien2/index.html

Publicités

La durée apparente de la gestation chez la chienne c’est à dire l’intervalle entre l’accouplement et la miseq bas est d’environ deux mois. Si la durée moyenne est de 63 jours toutes races confondues on peut constater des durées variables entre 56 et 68 jours parfois même au delà de 70 jours.

En fait ces écarts sont liés en grande partie au fait que les chiennes ne sont pas toujours saillies à la période optimale. Si une chienne st accouplée un peu tôt, la fécondation n’interviendra que plusieurs jours après et de ce fait la durée apparente de sa grossesse sera prolongée.

Le nombre de chiots joue également un rôle sur la longueur de la gestation. En cas de portée très nombreuse (certaines chiennes peuvent produire jusqà quinze ou seize chiots) l’encombrement de l’utérus en fin de gestation est tel que la mise bas va intervenir précocement. A l’inverse lorsqu’une chienne ne porte qu’un ou deux chiots, il n’est pas rare  que ces petits, qui peuvent prendre toute la place qu’ils veulent dans le ventre de leur mère, ne soient pas pressés de sortir. Et donc la gestation sera plus longue que la moyenne.

Comme nous avons fait un dosage de progestérone pour la saillie et que nous connaissons la date d’ovulation, nous pouvons planifer la mise bas à 60 jours donc le 8 septembre. Vers le 8 août nous ferons procéder à une échographie pour décompter éventuellement le nombre des chiots car il nous faut adapter l’alimentation en fonction du nombre de chiots attendus.

Pour soutenir Ultramarine dans sa gestation, nous lui donneons de l’ostéocynesine vétérinaire, traitement homéopathique adjuvant des carences en calcium et  maintenant de l’huile de bourrache .L’utilisation de l’huile de bourrache est  directement liée à sa composition en acide gras et surtout à sa haute teneur en acide gamma-linolénique et soutiendra la beauté du poil d’Ultramarine et évitera les chutes de poils qui peuvent parfois survenir lors d’une mise bas.

 Ultramarine mange d’habitude des croquettes Royal Canin Medium sensible. Mais comme elle est mise à la reproduction, nous lui donnons du premier jour de ses chaleurs jusqu’au 42 e jour de gestation du HT 42 d de chez Royal Canin, un aliment dont le niveau énergétique satisfait les besoins énergétiques de la chienne reproductrice.

            C’est un aliment qui apporte tous les nutriments nécessaires à l’ovulation. à la fécondation, à la nidation et à  l’embryogénèse. Il réduit également les risques d’inertie utérine et facilite la mise bas. Cet aliment équilibré est un          puzzle complexe jouant sur la complémentarité des ingrédients pour un équilibre optimal.

          Les ingrédients du produit comprennent des minéraux chelatés (zinc, cuivre et manganèse), du bêta-carotène et      des acides aminés spécifiques (L-carnitine, arginine et tyrosine). L’ajout d’un complexe de vitamines qui  soutiennent l’utérus, l’ovulation et la gestation a été fait en quantités optimales pour préparer la chienne à la   reproduction, cela de concert avec des protéines de qualité supérieure, des matières grasses et des sources  glucidiques afin de satisfaire aux besoins élevés en énergie de la chienne pendant la gestation.

          Une densité d’énergie adaptée est également incorporée (4 089 kcal/kg) pour maintenir l’organisme de la chienne dans un état sain pendant cette phase cruciale de la gestation.

En réduisant la quantité de matières indigestes dans le produit, une diminution du volume des selles se produit, ce qui entraîne une meilleure hygiène. De plus, la réduction du contenu en phosphore réduit le rejet de matières polluantes dans l’environnement.

L-Carnitine et l’arginine aident à garantir une saine embryogenèse, alors que de puissants antioxydants tels le bêta-carotène, la vitamine E et C et la taurine aident à protéger le développement foetal des radicaux libres. Les acides gras oméga 3 essentiels (EPA et DHA) permettent  une maturation idéale des fonctions motrices et visuelles chez les chiots nouveau-nés.

 
 

Nous avons fait un dosage ce matin et ultramarine était donc dans sa bonne période d’ovulation vendredi, samedi et dimanche où Angel l’a saillie chaque jour, le petit coquin. Aujourd’jui elle n’en veut plus.

Donc les chiots devraient naître le 8 septembre, je compte 60 jours à partir du 10 juillet et ils devraient être disponibles début novembre 2011. Comme c’est l’été indien pour nous dans le sud ouest à cette période de l’année c’est agréable d’avoir des chiots.

Depuis le début de ses chaleurs ultramarine mange une alimentation spécifique de Royal canin pour les chiennes qui sont gestantes, C’est le HT 42d qui réponds aux besoins de la chienne du 1er jour des chaleurs au 42ème jour de gestation. La L-carnitine aide au métabolisme des graisses et nous lui donnerons aussi du germe de blé.

 

Ultramarine a été saillie aujourd’hui mais nous vérifierons demain par un dosage de progestéron où elle en est de son cycle.

Une chienne peut se laisser saillir alors qu’elle n’est pas ovulation. Généralement une chienne disposée à être saillie adopte un comportement sans équivoque. Elle se tient debout, raide, écarte les postérieurs, tient sa queue de côté quand un chien vient à proximité. Touchez lui doucement la croupe, tout le dos est alors secoué de tremblements. Une telle attitude dure quelques jours et correspond au meilleur moment pour la saillie.
Mais ce n’est pas une règle absolue, d’où l’intérêt de confirmer cet état par un dosage de progestérone.

L’étalon procède généralement à une cour et joue avec la femelle. L’étalon chevauchera sa partenaire et redescendra plusieurs fois avant de finalement la pénétrer à la faveur de coups de rein. Il entoure alors l’abdomen de la chienne avec ses antérieurs et reste dans cette position quelques instants.

L’accouplement provoque un spasme réflexe du sphincter vaginal de la chienne ayant pour effet de maintenir captif le mâle. Ce qui correspond à la fameuse expression « ils sont collés ».
Le mâle se retourne en passant une patte arrière au dessus de la croupe de la chienne et va se retrouver en position opposée à la chienne. Cette seconde phase dure en moyenne une quinzaine de minutes, mais peut durer plus d’une heure. A ce stade, il ne faut surtout pas essayer de les retirer l’un de l’autre. Cet accrochage est très important car il induit des contractions génitales chez la chienne qui favorisent la remontée des spermatozoïdes dans l’utérus.

 

 

le dosage a donné une valeur de 1.52 ng/ml. Donc nous sommes encore loin de la valeur que nous recherchons au dessus de 20 ng/ml.

Nous attendrons lundi pour voir ce qu’il en est….

Aujourd’hui nous avons voulu savoir où en était Ultramarine de son cycle. Nous l’avons conduite chez le vétérinaire pour une prise de sang. Le petit tube sera porté dans un laboratoire d’analyses pour un dosage de progestérone

Les valeurs théoriques sont le suivantes :

  • Moins de 1 ng/ml = anœstrus
  • Entre 1 et 3 ng/ml = fin de proœstrus au moment du pic de LH
  • Entre 4 et 10 ng/ml = juste avant l’ovulation
  • 10 ng/ml = ovulation (la majorité des chiennes passe de 5 à 10 ng/ml en 48h)
  • 15 – 20 ng/ml = saillie
  • 45 ng/ml la chienne n’est normalement plus fécondable
  • Entre 50 et 80 ng/ml = début du metœstrus, fin des chaleurs

Juste ici un petit dessin pour expliquer le processus de maturité des ovules de la chienne, période très courte où elle sera fécondable pour illustrer mon message précédent.