Sauter la navigation

Le système nerveux des chiots nouveau né est immature. A la naissance le cortex cérébral n’est pas entièrement formé. Le système nerveux du nouveau né n’est pas myélinisé. La moelle épinière du chiot nouveau né n’est pas pleinement fonctionnelle.

L’essentiel de l’activité des chiots est constitué par le sommeil. Pendant le sommeil les chiots présentent des mouvement incessants de la face, des oreilles, des paupières, des lèvres mais aussi du tronc des membres et des muscles peauciers. Les chiots sont entassés les uns sur les autres et il est probable que les stimulations tactiles qu’entraînent ces contacts vont jouer un rôle dans la maturation sensorielle.

Le temps de veille est occupée par la tétée. Les prises de nourriture apparaissent régulièrement tous les 3-4 heures0. Elles sont synchrones pour toute la portée qui présente alors une phase d’agitation avec reptation en sens aléatoire et émission de cris. Lorsque l’extrémité du museau touche la mère ou un autre chiot, la reptation s’arrête et reprend ensuite en direction de l’objet rencontré, ce qui va permettre au chiot de trouver la mamelle (réflexe de fouissement). Une fois la mamelle atteinte, le chiot  la pétrit à l’aide de ses deux antérieurs selon un mouvement alternatif qui a pour conséquence de déclencher l’émission de lait. Le contact du trayon sur les lèvres provoque une succion qui correspond à la mise en oeuvre d’un des réflexes primaires les mieux connus : le réflexe labial. On n’observe pas d’attachement d’un chiot à une mamelle précise.

Les compétences motrice du chiot sont encore très limitées. Il ne peut se dresser sur ses membres, c’est la reptation qui constitue le seul mode de locomotion possible.

Les membres antérieurs acquièrent les premiers un tonus suffisant vers le 10e jour tandis que les membres postérieurs n’ont la capacité de supporter le poids du corps qu’à partir de la fin de la deuxième semaine. Entre ces deux dates, le chiot donne l’impession de tracter son arrière train encore non fonctionnel.

La chienne passe l’essentile de son temps avec les chiots couchés contre elle pendant les deux premières semaines. La chienne reste passive pendant les tétées. Elle devient surtour active à la fin des repas. Elle retourne les chiots et les toilette. Durant ces soins, elle stimule la région périnéale de ses chiots en déclenchant l’émission des selles et des urines qu’elle ingère. Ce réflexe primaire indispensable en l’absence d’autonomie neurovégétative est le réflexe périnéal. L’ensemble du corps de chaque chiot est ainsi léché ce qui contribue à la maturation tactile du chiot en variant les stimuli. La toilette est suivie d’un nouveau regroupement des chiots qui s’endorment.

Album photos des chiots à 4-5 jours sous ce lien : http://www.mes-dalmatiens.com/dalmatien2/crbst_2.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :