Sauter la navigation

Monthly Archives: février 2009

 

Comme nous l’avons dit plus bas dans le post sur les calculs urinaires et des réflexions sur l’élevage, quand nous avons décidé de commencer à nous lancer dans l’élevage du dalmatien, nous nous sommes documentés de tout ce qui s’écrivait en France en Angleterre et aux Etats-Unis sur le dalmatien, notamment sur les tares génétiques : surdité et dysplasie paraissaient les maux dont souffrait le dalmatien.

 Pour la dysplasie, en Europe une sélection est menée officiellement par les clubs de race en ALLEMAGNE, SUISSE, BELGIQUE, PAYS BAS, SUEDE, FINLANDE,  DANEMARK, NORVEGE.

La France ne prend pas en considération cette tare génétique qui est pourtant un vice rédhibitoire pouvant entraîner la résiliation de la vente. Il est possible de détecter une dysplasie de la hanche au moyen d’une radio.

Le club de race ne préconise pas à une radio systématique, et nous avons l’opinion inverse. Tous nos reproducteurs sont radiographiés par mesure de précaution.

La radio coûte sous anesthésie 68 euros, et la lecture de cette radio par le professeur Genevois de l’Ecole Vétérinaire de Lyon 25 euros soit pour la réalisation de ce test la somme de 93 euros.

 Nous avons pu constater que l’idée que les chiens de taille moyenne comme le dalmatien seraient  moins sujets à la dysplasie n’a pas de fondement. Des races comme l’épagneul breton, le griffon vendéen ( 41-51 cm) ont mis en place des programmes de dysplasie et ne parlons pas du club du Pointer ou du Setter qui sont des races cousines du dalmatien. Ainsi Les cockers, qui font de 38 à 40 cm au garrot peuvent aussi être atteints par la dysplasie, et du coude, et de la hanche. Les éleveurs qui sélectionnent des lignées AA depuis des générations, ne sont pas à l’abri d’avoir un chiot qui se révèle C ou D

 Nous maintenons notre position que tous les reproducteurs doivent être testés pour la dysplasie.

 

 

 

 

Publicités

Nous venons de recevoir un test de dépistage de la mutation génétique responsable des taux d’acide urique chez le dalmatien provoquant des calculs d’urates dans cette race.

Il s’agit d’un goupillon qui doit être introduit dans la bouche du chien pour un prélèvement des muqueuses. Ce test a pour nom en anglais "Hyperuricosuria" et son coût est de 65 dollars. Il sera pratiqué sur nos reproducteurs California et Dark Angel de la Tour de la Bastide.

 

Nous recevons beaucoup de mails de personnes propriétaires de dalmatiens qui se plaignent de ce trouble chez leur animal. Rassurez vous aucun venant de notre élevage. Ce sont des dalmatiens achetés chez des particuliers issus d’une  portée qu’ils ont fait faire à leur chienne ocasionnellement.

Comme ils voient notre site internet, les propriétaires de ces chiens nous demandent ce qu’ils doivent faire et des renseignements sur ce trouble.

A ce jour nous n’avons jamais eu de cas chez nous. Mais nous avons décidé de prendre en compte cette possibilité. A la différence des particuliers qui ne font qu’une portée de temps en temps nous élevons des dalmatiens depuis plusieurs années avec un suivi sur plusieurs générations, nous arrivons à la 6e génération. Donc, nous savons les défauts que nous avons pu rencontrer dans nos portées et orienter notre sélection en conséquence. Notre souci est de produire des chiens en bonne santé pour le futur acquéreur avec un caractère facile. Si quelques champions naissent dans notre élevage, tant mieux, cela démontre que nos chiens sont bien dans le type du standard.

 

Il est né en 2008, 768 dalmatiens inscrits au LOF dont 23 % seulement ont été confirmés. La demande est clairement pour des dalmatiens de compagnie dont 1 sur 4 sera confirmé. Dans ces 23 %, combien iront en expositions et combien feront de la reproduction ?  Très peu, puisque actuellement tournent dans les expositions canines de 4 à 15 chiens et le plus souvent toujours les mêmes. A la nationale d’élevage il est inscrit environ 70 dalmatiens par an et souvent les mêmes d’une année à l’autre. Ces chiffres vous sont donnés pour avoir un ordre d’idée du peu de chiens destinés à la reproduction. Cette réflexion nous éloigne-t-il  du problème des calculs d’urates chez le dalmatien ? 

Pas tout à fait, car sélectionner une lignée sur les tares génétiques invalidantes dont une race est susceptible d’être porteuse permet de produire de beaux chiens en bonne santé ce que recherche tout acheteur d’un chien. Pas un chien avec lequel il doit aller chez le vétérinaire tous les quatre matins, en voyant son animal souffrir et dépérir.

 

Un autre exemple, nous a été donné cette semaine par notre pompiste qui élève des griffons vendéens.

Il nous a dit qu’il sélectionnait sur la dysplasie. A notre grand étonnement ces chiens qui toisent entre 46 et 51 cm au garrot seraient atteints de dysplasie dans certaines lignées et c’est un souci pour la race. Nous-mêmes testons nos reproducteurs pour la dysplasie et nous n’avons eu à ce jour qu’un seul dalmatien atteint d’une dysplasie légère à une hanche. Ainsi contrairement à ce qu’on peut entendre dire ici ou là, les grandes races ne seraient pas atteintes seules par la dysplasie.

 

Enfin les statistiques que l’on nous donne ici ou là me laisse perplexe. Prenons l’exemple de la couleur de robe marron qui est due à seul un gène récessif.   La couleur de robe est donc plus facilement transmissible qu’un caractère polygénique qui fait intervenir plusieurs gènes. Ainsi il est une règle qui dit que le mariage  de deux dalmatiens de couleur noire BB ( non porteur du marron) donnera toujours des chiots de couleur noire BB.  Le mariage de deux dalmatiens noirs porteurs du marron donc (Bb) donnera  75 % de noirs et 25 % de marron. C’est une proportion statistique non susceptible d’être vérifiée à chaque fois. Un quart sera de lignée pure noire, non porteur du marron (BB), la moitié sera noire porteur inapparent du caractère marron (Bb) et un quart sera marron (bb).

Nous avons fait deux mariages avec deux reproducteurs porteurs du marron et dans l’une nous avons eu trois chiots foie pas de noir, et dans une autre 4 noirs pas de marron. Donc prudence sur les statistiques qui sont de simples tendances, probabilités, mais sûrement pas des vérités mathématiques comme 1 + 1 = 2

 

Quand j’ai commencé l’élevage du dalmatien, une race qui me passionne, j’ai lu tout ce qui s’écrit et s’était écrit sur la race. J’ai recherché  les meilleures lignées. Je me suis interrogé sur les tares génétiques. Mais rien ne vaut l’expérience vécue d’année en année.  Je suis toujours à la recherche des dernières avancées de la génétique, du témoignage de l’expérience vécue par d’autres éleveurs ou bien les dernières études comportementales sur le chien, tout ce que je peux mettre en application dans mon élevage m’intéresse .

 

Il y a une quinzaine d’années, certains se focalisaient sur les dents. C’était facile à voir, il suffisait d’ouvrir la bouche du chien, et de compter les dents. Pas de radio, pas de test de dépistage couteux.

Un chien auquel il manquait des dents devait être rejeté de la reproduction.

L’anathème était jeté sur l’éleveur qui avait des manques de dents dans sa lignée. Les lignées anglaises étaient mises à l’index car seul l’articulé en ciseaux était regardé pas le manque de dents. Cela faisait l’objet de débâts houleux entre les uns et les autres.

 

Mon premier dalmatien Ibert avait un manque d’une P4.

Sa fille Pétunia avait un manque de deux P4 et à ma grande surprise ses dents sont tombées quand elle avait 15 mois pour l’une et 24 mois pour l’autre. Mais à un an, elle était dentition complète à sa confirmation.  Ses frères et soeurs de portée n’ont pas eu de manque de dents à ma connaissance.

 

Pour sa fille Starlight, donc petite fille d’Ibert, j’ai fait pratiquer une radio des dents à six mois, elle était dentition complète et le vétérinaire spécialiste de la dentition chez le chien m’a assuré que sa dentition était définitive et complète. A 15 mois, elle m’a perdu une P4. Ses autres frères et soeurs sont à ma connaissance dentition complète.

J’ai procédé à des recherches, verdict chute précoce de dents définitives. !!!

 

La championne Interrnationale Espagne Portugal Ultramarine de la Tour de la Bastide et le champion international Ultra Smart de la Tour de la Bastide fille et fils de Starlight sont dentition complète. Il en est de même de leurs frères et soeurs à ma connaissance.

California fille d’Ultramarine Starlight est dentition complète elle aura 24 mois en mars. Je n’ai pas connaissance de manque de dents dans cette combinaison génétique.

 

Le patrimoine génétique et son hérédité est un phénomène complexe qui n’a pas livré tous ses secrets. A l’éleveur au fil des générations qu’il fait naître chez lui d’essayer d’y voir clair . Il y a une marge entre l’ordre génétique et son exécution. On peut avoir des géniteurs complets au niveau des dents qui reproduiront des manques de dents et des portées avec dentition complète alors que l’un des géniteurs a un manque de dents.

Les dents c’est quelque chose de plus concret et visible que certaines tares génétiques, mais le phénomène est le même pour toutes tares génétiques comme pour la dysplasie ou la surdité ou encore le mégaoesophage.

 

Il faut parler d’expressivité du caractère pour qualifier le degré auquel il s’exprimera en pratique. L’expressivité d’un caractère, d’une tare n’est pas quelque chose qui s’exprime avec une certitude mathématique, absolue. Tout éleveur qui a de l’expérience dans une race en devient rapidement conscient et il procède avec les aléas de cette expressivité tant pour les caractères morphologiques que pour les tares génétiques, notre seul objectif étant  la bonne santé de nos reproducteurs et de leur descendance.

 

 

 

Je viens de lire dans la revue "vos chiens" qui viens de paraître que le chien le plus primé dans les expositions canines toutes races confondues est le dalmatien Vasco de l’impératrice des Perrets.
11 e en 2006 et 3e en 2007, il finit l’année 2008 premier.
 
Il faut savoir qu’il y a plus de 25 expositions canines en France allant de Douai à Bordeaux en passant par Saint Brieuc et Fréjus ou Marseille et Perpignan. Il faut donc aimer faire des kilomètres et il faut avoir un gros budget exposition car c’est un réel investissement : d’abord le véhicule,  puis l’essence, les péages et les nuits d’hôtels et la fatigue pour être le lundi matin à reprendre son activité.
 
A la différence de ce qui se passe dans les autres pays d’europe, la part belle dans les expositions en France est donnée aux juges de nationalité française, car sur 25 expositions seules 5 avaient un juge étranger notamment  Castres avec Diane Leigh de nationalité anglaise, Pointoise avec Mr Chamberlain de nationalité belge, Brive avec Mr Deschuymere de nationalité belge, Montluçon avec Izlvan Nagy de nationalité hongroise et Agen avec Jean Piere Achtergael de nationalité belge.
Enfin la fréquentation est très inégale  Montluçon, 7 dalmatiens inscrits seulement Toulouse 9, Bourg en Bresse 10 Poitiers 5. Seules des villes comme Bordeaux ou Paris arrivent à inscrire plus de 20 dalmatiens.
 
L’année 2009 a mal commencé car déjà la fréquentation a baissé seulement 13 dalmatiens inscrits à PARIS,  11 à Bordeaux,
4 à Montpellier,  9 à Chalons en Champagne et 11 à Niort.
Les naissances dans la race ont également chuté : Le chifrre des naissances avait atteint les 900 naissances par an, il est passé en 2007 à 767 et en 2008 autour de 746.
 
Qu’un dalmatien soit au top des chiens en expositions pour l’année 2008 ne peut apporter qu’une bonne publicité à la race qui en ce moment semble en avoir besoin.
La chute des exposants et des naissances ne peut être expliquée seule par la crise, le déballage de linge sale sur les forums de discussion et sur internet  à terme sont en train de nuire à la race, lui font plus de mal que de bien.  L’image négative donnée sur la race et sur les éleveurs contribuent à son effondrement.
 
L’image positive donnée par la première place de Vasco de l’impératrice des Perrets est le symbole d’une race qui est belle.
 
C’était mon coup de gueule du jour.
 
A part cela une équipe de cinéastes professionnels envoyés par Royal CANIN est actuellement pour deux jours chez nous pour faire un film sur la race. Ce matin, ils ont suivi mon mari  qui emmenait une dizaine de nos dalmatiens faire une promenade en liberté au bord d’un lac (promenade qu’ils font tous les matins).
Il fait beau, il y a du soleil : les images devraient être belles car le dalmatien est une race très photogénique et nos dalmatiens sont beaux bien musclés, en condition physique avec un beau poil. Nous avons les deux couleurs dans la race marron et noir également.  Voilà qui contribuera à donner une image positive de la race.
Nous venons de recevoir le bulletin du club anglais "Spots of new "et nous apprenons que le champion anglais Dalmark the Shades Moon at Nospar   a élu meilleur mâle pour l’année 2008 en Angleterre (top dalmatian 2008).
Il est le fils de  Cibrith Cat Kim et de de Dalmark Moon Callista.
 
Il est le père d’Octubre de la llibra Casanova le père de nos quatre mâles nés le 10 janvier dernier.
Aramis, Porthos, Athos et d’Artagnan qui seront disponibles le 7 mars prochain. Un excellent pedigree pour ces quatre petits chiots.
 
Dalmark the Shaded Moon at Nospar
 
 
Cibrith Cat-Kin
 
 
Dalmark Moon Callista
 
FILS de Primavera des Trois chênes de Cantagril et du multi champion Vivid Viking de la Tour de la Bastide
 
Nous sommes encore en panne de téléphone sans doute pour tout le week end, toute la région est une nouvelle fois atteinte que ce soit le portable ou le fixe. Il convient donc de nos joindre par mail.
Voici Dazzling Aquamarine de la Tour de la Bastide née le 12 octobre 2008 et fomme de Starlight de la Tour de la Bastide et du champion International Everwood Boxing Balboa.
 
 
né le 3 janvier 2008 et fils de notre championne internationale Vivid Victory de la Tour de la Bastide et du multi champion Gwynmor Undercover Agent
 
Quelques photos de Darling Gold de la Tour de la Bastide fils de la championne internationale Vivid Victory de la Tour de la Bastide et du multi champion Gwynmor Undercover Agent actuellement en Suède et né le 3 janvier 2008.
 
le 15 février se tenait l’exposition de Rheinberg en Allemagne, 57 dalmatiens inscrits, on est loin des 11 dalmatiens inscrits le samedi 14 février à Niort.
Excellente nouvelle car Costa Brave de la Vallée de la chesnaie a remporté le CAC  en classe intermediaire
Vivid Valentine de la Tour de la Bastide a remporté son 4e Cac en classe champion.
Il lui faut 5 Cac pour être championne d’Allemagne, le 5e devra être obtenu en septembre .
Félicitations à Pascale Delavier.
Le juge était Herr Dick Rutten des Pays Bas.
Samedi 14 février 2009, nous étions à l’exposition de Niort. Le temps était froid mais ensoleillé, un petit air de vacance.
Nous avions engagé California de la Tour de la Bastide (Ch Ultramarine de la Tour de la Bastide x Ch Vivid Viking de la Tour de la Bastide) en classe intermediaire et elle a fait la réserve de Cac derrière Costa Brava de la Vallée de la Chesnaie ( Cool  Spots Ascot x Ch Vivid Valentine de la Tour de la Bastide) qui a remporté le Cac et la réserve de Cacib.
Everwood Boxinb Balboa fils du multi champion Gwynmor Undercover Agent et de Vivid Vamp de la Tour de la Bastide a remporté le CAC CACIB en classe ouverte et est devenu champion international. Il est issu d’une excellente combinaison puisque ses soeurs Everwood Butterfly Kiss et Everwood Busy Miss Lizzy sont championnes d’Allemagne.
 
Dark chocolate dont c’était la première exposition a eu un excellent : les commentaires du juge :" excellente tête et expression, DCC, excellente sortie d’encolure, antérieurs bien angulés, poitrine bien descendue, bonne ligne de dos, Postérieurs bien angulés, mouvement un peu timide, chien avec possibilités si amélioration du caractère".
Dark chocolate que nous appelons Dice a bien progressé depuis que nous l’avons récupéré provisoirement fin septembre 2008. La première fois que nous l’avons promené en laisse au bord du canal il se débattait au bout de la laisse quand il croisait des gens. S’il n’est pas encore à l’aise, il accepte désormais le contact avec les gens, le juge a pu le toucher, il progresse et fait des progrès chaque jour, mais il faut être patient.
 
Le juge était José Homen de Mello du Portugal éleveur de Basse hound et juge all round bien connu puisqu’il juge hors les frontières de son pays fréquemment. C’est un juge consciencieux qui fait faire des aller  et retour aux chiens pour juger le parallélisme et les apploms, a demandé une figure en triangle, des cercles aux allures et a effectuer son jugement quand les chiens tournaient aux allures ,et non pas au statique. C’est un juge qui privilégie les allures.