Sauter la navigation

Je viens de retrouver écrit par le professeur Bernard Denis qui est une autorité en la matière et dont  nul ne pourra contesté la compétence,  dans le pavé qu’est la lutte contre les tares génétiques éditée par la Societé Francophone de Cynotechnie, un article intitulé ANOMALIES ET AFFECTIONS HEREDITAIRES A EXPRESSION IMMEDIATE ET PRECOCE

 

"Le catalogue des anomalies à forte ou moyenne composante héréditaire frappant le chien est impressionnant, 281 en 1989 sans doute plus de 300 aujourd’hui. Pour nombre d’entre elles, la preuve de l’intervention de l’hérédité n’a pas été apportée. Cependant le chien de race paie un lourd tribut à la pathologie héréditaire, Il apparaît bien que certaines affections, parmi lesquelles la dysplasie coxo fémorale , diverses anomalies oculaires , ont atteint une fréquence élevée, parfois ahurissante dans certaines races. Aucun phénomène semblable n’est connu actuellement dans les autres espèces.  

Est il possible d’éliminer tous les gènes défavorables  ? Il faut évacuer cette idée fausse, le souhait de ne mettre qu’à la reproduction que des animaux génétiquement indemnes de tares. Tout individu possède un certain nombre de gènes défavorables, à l’état hétérozygote. Eliminer la totalité des gènes défavorables que recèle une population donnée est donc pure utopie.

 

Il est impossible dans une population donnée que n’apparaissent pas de temps à autre des anomalies d’origine génétique. Tout le problème est qu’elles demeurent à un niveau acceptable et qu’elles n’apparaissent pas en série.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :