Sauter la navigation

EVELYNE TERONI Co-auteur du livre « Le chien, un loup civilisé »

 

Certains de mes clients se lamentent régulièrement en voyant l’état de leurs pelouses. Alors qu’ils rêvent d’un gazon style anglais, d’un beau vert où aucun brin d’herbe ne dépasse, ils se retrouvent souvent devant un champ fraîchement labouré.

Certains chiens trouvent en effet un malin plaisir à dévaster les plates-bandes que vous venez de planter avec amour le ou le gazon que vous venez de tondre.

Pour trouver l’origine de ce comportement, il est primordial d’étudier les chiens ou leurs ancêtres les loups dans leur milieu naturel. Nous constatons qu’ils creusent des trous pour diverses raisons :

         pour agrandir un terrier déjà existant ou pour en construire un nouveau

         pour se constituer une couche agréable : le chien va gratter pour éliminer divers objets, tels que pierres ou morceaux de bois qui perturbent son confort (un certain nombre de chiens manifestent ce comportement instinctif en grattant leur panière avant de se coucher). En cas de forte chaleur, ils sont également enclins à enlever la couche supérieure pour trouver plus de fraîcheur.

         Quelquefois, lorsqu’il y a abondance de nourriture, les chiens vont se constituer des réserves en enterrant le surplus pour les jours de disette. En cachant les restes, ils évitent ainsi d’attirer l’attention d’autres prédateurs. Le chien va donc creuser en deux étapes : pour cacher la nourriture et pour la retirer.

         Certaines races de chiens comme par exemple les teckels ont été sélectionnés pour chasser de petites proies en creusant la terre, c’est l’une de leurs caractéristiques.

Comme vous pouvez le constater il y a plusieurs motivations à la base de ce comportement et il est important d’en déterminer la cause si vous voulez le faire disparaître. Dans la plupart des cas, il ne s’agit pas d’un comportement anormal, c’est en fait un comportement naturel mal adapté à la situation « artificielle » dans laquelle on fait vivre notre compagnon à quatre pattes et très mal toléré par les propriétaires.

 

Voici quelques solutions pour essayer de l’éradiquer :

 

         Si votre chien creuse pour se construire un terrier, essayez de lui acheter un niche confortable. Si c’est le cas de votre chienne qui va mettre bas, fournissez lui rapidement un endroit tranquille, éloigné du passage afin qu’elle se sente bien et qu’elle ne doive pas chercher ailleurs un endroit plus favorable.

         Si le creusement a lieu seulement l’été, pensez à planter des arbres ou des buissons sous lesquels votre chien pourra se reposer au frais.

         Si votre chien enterre son surplus de nourriture, il convient d’adapter ses rations en les diminuant afin qu’il mange tout en une fois. S’il enterre ses os, vous pouvez soit éviter d’en donner, soit les donner dans un environnement où ce comportement est impossible.

         En ce qui concerne les races sélectionnées pour chasser en creusant, le problème est beaucoup plus difficile à résoudre. En effet la moindre irrégularité du terrain peut déclencher le comportement. Il en est de même pour tous les chiens qui se trouvent en face de taupinière : creuser devient alors une activité primordiale qui les absorbe tellement qu’ils deviennent sourds à nos appels. La solution serait de leur fournir un coin où ils pourraient creuser à loisir, un coin d’autant plus attractif que vos prenez régulièrement soin d’y cacher des jouets ou de la nourriture.

 

Le chien peut cependant se livrer à son activité de terrassier dans d’autres occasions moins naturelles.

 

         en cas d’ennui, lorsque le maître est souvent absent ou que le chien a peu d’occupation. Les jeunes chiens notamment ont besoin de beaucoup d’activités et aiment explorer leur environnement, y compris par creusage. Pour y remédier, il conviendrait de multiplier les sorties, les rencontres avec des congénères ou d’autres humains, tout en augmentant l’attraction du milieu. Fournir de nombreux jouets à ronger, des cubes que le chien doit faire tourner pour obtenir de la nourriture ou des kongs que l’on remplit de pâtée et que l’on met au congélateur peuvent lui fournir de nouvelles occupations. Dans ce dernier cas, ne pas oublier de diminuer les repas pour éviter que le chien ne devienne obèse.

         Si vous venez de planter une bordure sous l’œil attentif de Médor, celui-ci va s’empresser de vous imiter. Puisque cette occupation vous occupait tellement, cela doit être bien intéressant ! En déterrant les oignons, il découvre les trésors que vous avez enterrés. Donc, lors du prochain jardinage, pensez à l’éloigner afin qu’il ne puisse pas vous voir. Cette recommandation est d’autant plus valable que certains tubercules sont un véritable poison pour votre petit compagnon.

         Médor ne supporte pas d’être seul et est prêt à tout faire pour retrouver son maître bien aimé. Creuser sous la clôture pour se rapprocher de lui, est tout à fait dans ses cordes. Dans ce cas il est souhaitable de consulter un comportementaliste qui vous aidera à régler le problème de base.

         La barrière peut être considérée comme une frustration par le chien, notamment si c’est un chien peu tolérant envers ses congénères et si ces derniers viennent le provoquer juste de l’autre côté. Il serait alors judicieux de le mettre dans une autre partie du jardin.

         Fripouille est un fugueur né qui cherche toutes les occasions de se sauver et qui n’hésite pas à creuser un tunnel de sortie. Si enfoncer la barrière dans le sol en retournant un bout à l’intérieur peut rendre la fugue plus difficile, il serait encore plus utile de trouver des motivations qui l’incitent à prendre le large : nourriture déposée dans les environs, recherche de compagnons de jeux, de femelles en chaleur, de voisins qui l’accueillent en lui offrant gîte et couvert… A chaque situation, son remède…..

         Parfois notre petit compagnon creuse pour attirer l’attention de son maître ce qu’il est sûr d’obtenir à chaque tentative. Pour certains animaux il est préférable d’être grondés que d’être ignorés.

         Enfin le chien peut faire des trous comme moyen de diminuer son anxiété : cette dernière peut être provoquée par divers facteurs de son environnement ou de ses relations sociales, que ce soit avec c des partenaires humains ou canins. Il serait alors bon de consulter un comportementaliste.

 

Comme conclusion, chaque cas est différent et il convient au premier abord de découvrir la raison et la reconversion de votre chien en terrassier. Ce ne sera pas toujours un comportement facile à éliminer d’autant plus, que nous l’avons vu, il s’agit d’un comportement naturel normal. Rappelez vous que punir l’animal à retardement ne va pas régler le problème, bien au contraire, même si vous êtes persuadé que votre chien sait qu’il a mal agi puisqu’il vous suffit de le regarder pour découvrir une tranchée dans le potager.  En fait le chien a fait la relation entre « tranchée  +  retour du maître = punition » et s’il vous accueille avec une attitude rampante, c’est qu’il essaie de calmer votre colère. En lui criant dessus et en le frappant, vous violez les codes canins, ce qui risque d’augmenter d’autant plus le problème, surtout si Médor creuse par anxiété.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :