Sauter la navigation

 Voici un sujet souvent ignoré des propriétaires de chien. Même à petite dose, la consommation de chocolat par le chien peut provoquer des troubles nerveux, cardiaques et même la mort dans certains cas extrêmes.

Vous êtes sans doute nombreux à céder lorsque votre chien vous fait les yeux doux. Et puis on se dit, cela ne peut pas lui faire de mal…..

La réalité est malheureusement tout autre. Le chocolat contient en effet un alcaloïde, la théobromine, qui est toxique pour les carnivores domestiques. Une tablette de 200 grammes de chocolat noir peut s’avérer fatale pour un chien de petite taille.

Le taux de théobromine est plus important dans le chocolat noir que dans le chocolat au lait ou le cacao en poudre. Le chocolat blanc n’en contient pas du tout, il n’est donc pas toxique. Ce dernier reste contre indiqué du fait de sa teneur en sucre.

Les races brachycéphales (bouledogue, boxer…) semblent plus sensibles que d’autres à l’intoxication par le chocolat, probablement du fait de leur prédisposition aux problèmes cardiaques et respiratoires.

 Les premiers symptômes apparaissent quelques heures après l’indigestion du chocolat. La mort peut survenir entre 6 et 24 heures. La théobromine                provoque chez le chien une augmentation de la sécrétion de sucs gastriques et une irritation de l’estomac. Le chien peut alors présenter des troubles digestifs comme des vomissements ou de la diarrhée. L’augmentation des sécrétions gastriques peut provoquer à long terme un ulcère de l’estomac.

Si la consommation de chocolat est très importante, la théobromine va passer dans le sang et provoquer des dérèglements nerveux et cardiaques.

Le chien est nerveux, agité et peut présenter des tremblements. Dans les cas les plus graves, le chien peut avoir des convulsions, puis tomber dans le coma et mourir si l’absorption a été importante.

L’absorption, même irrégulière de théobromine peut être responsable de troubles du rythme cardiaque de l’animal : accélération du rythme cardiaque (tachycardie) ou contractions anormales (extra-systoles).

Respiration plus rapide, halètement et essoufflement doivent éventuellement vous alerter. La théobromine a aussi une action diurétique. Votre chien va donc boire et uriner plus qu’à son habitude.

Il n’existe pas d’antidote à l’absorption de théobromine. Le vétérinaire se contentera donc de traiter les symptômes nerveux et cardiaques s’ils sont déjà apparus. En cas d’absorption importante, le diagnostic de survie dépendra de la rapidité avec laquelle vous ferez examiner votre animal.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :